Dynamiques écologiques en milieu insulaire - Equipe 3

Les travaux de recherche

Date de mise à jour : 2 novembre 2016

Les thèmes des travaux de recherche de l'équipe 3

Biologie et génétique évolutive des arthropodes

Ces travaux visent à décrire la diversité génétique d’insectes d’intérêt agricole majeur et à élucider les mécanismes à l’origine ou responsables du maintien de cette diversité et de la structuration génétique des populations. Les trois modèles étudiés sont les aleurodes du complexe d’espèces Bemisia tabaci, le couple abeille / varroa et la communauté d’espèces de Tephritidae et de leurs parasitoïdes.

Biodiversité et fonctionnement des communautés

Ces travaux visent à mieux comprendre les facteurs impliqués dans la structuration des communautés d’espèces et les interactions qui s'établissent en leur sein ou entre elles. Il s’agit notamment de déterminer l’influence de la biodiversité présente dans les agroécosystèmes sur la structure des réseaux trophiques et d’identifier les mécanismes écologiques et évolutifs à l’origine de la biodiversité présente dans les écosystèmes cultivés ou naturels. Les travaux sont menés dans deux types de systèmes : les agroécosystèmes fruitiers ou maraîchers et les écosystèmes naturels insulaires du sud-ouest de l’océan Indien.

Les travaux relatifs à la biodiversité et au fonctionnement des écosystèmes naturels portent sur un premier volet de recherches visant à décrire et expliquer la diversité des communautés écologiques au sein de groupes riches en espèces peu étudiés (arthropodes et bryophytes) ou encore peu décrits (phanérogames) le long de gradients environnementaux. Dans un second volet, les travaux s’intéressent à la compréhension des processus impliqués dans les invasions biologiques, par une approche de modélisation de la dynamique de communautés visant à cerner les traits biologiques favorisés dans les invasions. Le modèle biologique privilégié est celui des forêts de basse altitude associé au modèle unique de la succession sur coulées de lave."les écosystèmes naturels insulaires du sud-ouest de l’océan Indien. » http://blog.univ-reunion.fr/demin/

Gestion agro-écologique des ravageurs et gestion des plantes invasives

Ces travaux visent à produire des connaissances permettant d’améliorer les méthodes de gestion et de contrôle des bioagresseurs dans les agrosystèmes et des bioenvahisseurs dans les écosystèmes naturels.

Les recherches sur la lutte biologique inoculative ou inondative concernent (i) l’utilisation d’entomophages pour la lutte contre les aleurodes et les thrips, ravageurs majeurs en cultures sous serre, (ii) l’utilisation du champignon entomopathogène Beauveria hoplocheli pour la lutte contre le ver blanc de la canne à sucre Hoplochelus marginalis, et (iii) l’introduction de la tenthrède Cibdela janthina pour lutter contre la plante invasive Rubus alceifolius.

Les recherches menées sur la gestion des habitats visent à contrôler les bioagresseurs en manipulant la biodiversité végétale dans une optique de lutte biologique de conservation au sein des agroécosystèmes fruitiers (vergers de manguiers) et maraîchers (à base de tomate), ou de stratégie push-pull en culture de canne à sucre.

Date de mise à jour : 2 novembre 2016

Cookies de suivi acceptés