La prédation intraguilde entre les acariens prédateurs et les punaises prédatrices : conséquences sûr la dynamique à long terme des communautés de thrips

L'Umr-Pvbmt offre une proposition de stage dans le domaine de la recherche pour les étudiants en Master 2 BEE (Biodiversité Ecologie Evolution) Parcours « Biodiversité et EcoSystèmes Tropicaux - Terrestres » (BEST-T), pour l'année universitaire 2017-2018.
Date de fin de dépôt de candidature : 30 novembre 2017
Date de début du stage : 02 Janvier 2018

Titre du stage  :

 La prédation intraguilde entre les acariens prédateurs et les punaises prédatrices : conséquences sûr la dynamique à long terme des communautés de thrips.

Sujet développé :

Les insectes herbivores sont pour le règne animal, un des groupes les plus diversifié dans les écosystèmes terrestres. Chez les thrips (Thysanoptères), plusieurs espèces phytophages provoquent au niveau mondial des pertes économiques très importantes dans les productions agricoles. C’est le cas de Frankliniella occidentalis et Thrips parvispinus, qui sont les deux ravageurs de cultures généralement observés dans les serres de production à La Réunion. Au cours des dernières années, il y a eu un intérêt croissant dans le développement des programmes de contrôle biologique contre les thrips sur l’île de la Réunion. Cependant,l'utilisation de plusieurs ennemis naturels peut remettre en cause l'efficacité du contrôle biologique s'il y a compétition entre les ennemis naturels. Par exemple, lorsqu'un prédateurs'alimente d'un autre prédateur : un phénomène communément appelé prédation intraguilde. La compréhension de la prédation intraguilde est donc clé pour la mise en place d’un contrôle biologique efficace contre les insectes ravageurs, mais fournit également des connaissances fondamentales sur l'écologie des communautés des insectes.Dans le cadre de ce projet nous allons étudier la prédation intraguilde entre l'acarien prédateur Amblyseius swirskii et la punaise prédatrice Orius naivashae, et ses conséquences sur la suppression des populations des thrips Frankliniella occidentalis et Thrips parvispinus. Dans un premier temps, la prédation intraguilde sera étudiée au laboratoire à travers des tests comportementaux, et ensuite dans des cages microcosmes pour explorer les conséquences de cette prédation sur la dynamique de la communauté à long terme.

Organisme d’accueil : CIRAD, Umr-Pvbmt 

Lieu du stage : Le laboratoire du Pôle de protection des plante - Ligne Paradis - Saint Pierre  à 'île de La Réunion (Ocean Indien)

Conditions: 

  • Rémunération,  avec remboursement voyage Aller-retour Métropole Réunion
  • Chèques déjeuners
  • Logement possible en maison stagiaire pour 45 euros/mois

Encadrement des stagiaires (si différent du Maître de stage):

Enric Frago,enric.
email : frago@cirad.fr,
Tel 0693417586 ou 0262 49 27 36

 Niry Tiana Dianzinga
 email : niry-tiana.dianzinga@cirad.fr
Tel :0693064435

Planning prévisionnel 

  • Janvier 2018 :  Immersion dans le sujet et rédaction du rapport bibliographique
  • Février-Avril 2018: Manipulation expérimentale au 3P de PVBMT, deux axes principales :expériences dans des boîtes de pétri et dans des cages microcosmes.Dans les boîtes de Pétri : tests de prédation intraguilde entre l'acarien et la punaise. Dans les cages microcosmes: suivi de la dynamique des communautés sur plusieurs générations.
  • Mai-Juin 2018 Analyse des résultats et rédaction du rapport de stage

Perspective de thèse :

Pas de financement de thèse prévu pour le moment mais possibilité de postuler aux bourses Région Réunion et CIRAD.

Publiée : 10/11/2017

Cookies de suivi acceptés